Stread


 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Pages 10 Stread

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lysandre
Modérateur
avatar

Messages : 199
Date d'inscription : 12/03/2016

Feuille de personnage
Champs: Prénom: J I Nom: Freinn

MessageSujet: Pages 10 Stread   Mar 27 Déc - 20:40

*Je regarde autour de moi*
Santo: Alors ... Je vais prendre celui ci.
Xyen: Près de la fenêtre ? Très bon choix, si tu veux surveiller ce qu'il y a dehors.
*Pendant que la nuit commence a s'étendre, les lits se remplissent d'autant plus. Au dernier installé, la porte se ferme a clé. On entend des gros "BOUM" derrière les murs, je regarde par la fenêtre*
Xyen: Un conseil, tu devrais fermer les rideaux.
Santo: Pour...
*Une tête de Requin se cogne contre la vitre, surpris j'ai même pas eu le temps de dire ouf que j'ai fermé les rideaux*
Santo: C'était quoi ça !?
Xyen: un simple passant, n'y pense plus et dors.
Santo: ... (Comment trouver le sommeil avec ce que je viens de voir)
*Une Gerbille me fixe avec des gros yeux, j'ai sursauté*
Gerbille: Tu stress ?
Santo: N... Non tout va bien.
Gerbille: C'est la 1er fois que tu dors ici ?
Santo: Hein ?
Gerbille: T'es déjà venu ici ?
Santo: Tu peux arrêter de me fixer comme ça, sil te plais ?
Gerbille: Je te fais peur ?
Santo: C'est juste ... Désagréable.
*Elle recule*
Gerbille: Eh Rhinocéros viens voir !
*Une tête se lève dans la foule, son corps est imposant et je n'imagine pas si c'était une Girafe, il nous regarde comme si il allais tuer quelqu'un*
Rhinocéros: Quoi ?
Gerbille: Viens que te présente a notre nouvel ami.
Rhinocéros: C'est toi ?
Santo: Il y a méprise !
Rhinocéros: Tu remet en question de ce que dit la Gerbille ?
Santo: N... Non.
Gerbille: Eh Rhino, ne lui fais pas peur.
Rhinocéros: Mais ma petite Gerbi... C'est mon regard naturel.
Gerbille: C'est bine pour ça que je t'aime mon petit Rhino.
Santo: Ah ... Ah ...
Xyen: En voila un couple spécial.
Santo: Le Renard !
Xyen: Qu'y a t'il le Loup ? J'ai l'impression que tu as vu un fantôme.
Santo: Mais ...
*Il s'approche et marche sur mon lit, avant de se baisser avec un grand sourire, il ouvre son livre*
Xyen: Sa ne te ressemble pas d'être aussi déstabiliser, qui a t'il ?
Gerbille: Oh un nouveau copain !
Rhinocéros: Bienvenu.
Xyen: Hum, impressionant. C'est parfait que je n'ai pas besoin de vous chercher. De plus en gagnant une bourse sa laisserais a deux autres la chance de ne pas tomber en GAME OVER pour la nuit.
Gerbille: Houla calme le Renard, on veux pas chercher les ennuies, mais une simple nuit rapide.
Xyen: J'ai bien peur que votre nuis va être éternel. Je vous annonce que vous êtes tombé en GAME OVER !
Gerbille: Ah...
Rhinocéros: Ma Gerbi...
*Il referme son livre et les regarde de haut,la Gerbille tombe, le Rhinocéros voulant la rattraper s'écroule a coter*
Santo: Qu'ont-il fais pour être dans ta liste !?
Xyen: Faire semblant d'être copain-copain, et lorsque tu te trouve seul avec eux ils te détroussent. Mais avec le temps ils sont devenu mauvais menteurs et leurs intentions se lisent sur le visage.
Santo: Ils ... Étais effrayant. (Est ce se qu'on appelle les êtres avec des mauvaises intention ?)
Xyen: sûrement ... N'y pense plus, dors.
*La Porte se déverrouille, plusieurs personnes se bouscule pour rentrer. Après les deux 1er a avoir franchi le seuil de la porte, celle ci se referme derrière eux, laissant les autres dans l'impasse*
Xyen: Il y en a qui ont de la chance.
Poule: C'était limite ...
Cochon d'inde: Trop ...
Santo: Vous allez bien ?
*Ils m'ont ignorés et ce sont installés sur les lits qui venais d'être libérés*
Xyen: Ne t'attend pas a ce qu'ils te répondent, les gens ici sont très méfiants. Comme on dit, on ne sait ce que pense notre entourage.
Santo: Oui ...
*Je suis allé me coucher, le Renard regarde encore par la fenêtre en lançant quelques rires. Le jour se lève, la maison se vide aussi vite qu'elle c'est remplie. On va sur la route que certains nous ont dit, nous sommes proches de la ou se trouve le Chien*
Xyen: Des allés, des allés, ... Et des cailloux !!
Santo: Sa donne un style de campagne.
Xyen: Voila, bine un endroit que je n'apprécie pas.
Santo: Pourquoi ?
Xyen: il n'y a aucun passant, donc aucun amusement.
Santo: Tu vines de vider tout ceux qui se trouver devant le bâtiment.
Xyen: Ils n'avaient qu'à pas croiser mon chemin.
*Quelques minutes plus tard nous croisons le petit Chien en train de ramasser les carottes dans son champs. La visite fini, après avoir pris des nouvelles du cabot qui aime son nouveau habitat, nous retournons dans la vielle ville*
Xyen: Tu as un peu ... Voir beaucoup d'argent sur toi ?
Santo: Pourquoi ?
Xyen: j'aimerais rentrer au plus tôt, donc nous prendrons un transport a un vois.
Santo: Une vois ?
Xyen: C'est un sens unique et tout retourne a la ville principale, dit aussi ville mère.
Santo: Nous ne passons pas par la forêt ?
Xyen: Pour se faire plus facilement dépouiller avec ceux que nous avons achetez hier ? Non, merci.
Santo: C'est quoi le prix alors ?
Xyen: Égal a une résurrection.
Santo: J'ai assez.
Xyen: Parfait, c'est par la !
*Il me pousse. Une petite clôture et derrière un grand bâtiment, on rentre. A coter de la porte se trouve un panneau avec des horaires écris. Le Renard ouvre une porte et m'indique d'y entrer, a l'intérieur se trouvent plusieurs banc blanc. Les gens sont assis, et la plupart debout. Nous allons au comptoir acheter des billets*
Xyen: Nous n'allons pas tarder a partir.
Santo: Quel transport en prend ?
Xyen: Tu plaisante la ? C'est pourtant évident juste ne regardant le lieux ... C'est un train.
Santo: Je pensais que ce n'était faisable qu'en VIP !
Xyen: Je t'es dis que c'est un transport en commun. Il ne fais pas que le trajet jusqu'à la ville principale, rien d'autre ... Le voila.
*Le train passe devant nous, moi qui n'est pas l'habitude de le voir se si près, mon cœur palpite. Est ce l’excitation ou un sentiment de peur ?*
Xyen: Ne reste pas planter ici, rentre.
Santo: Oui.
*En regardant le paysage défiler, je me souviens que j'ai déjà vécu une scène similaire. J'étais dans un train avec la Cygne mais ... Pourquoi y avais t'il un fauteuil roulant vide a coter de la fenêtre ...*
Xyen: Nous arrivons dans 3 heures ... Je vais visiter un peu le train. Si tu as faim il y a coter un restaurant en sortant par la gauche. A plus tard.
Santo: ...
*Je regarde par la fenêtre d'un air hypnotisés, le Renard part. 5 minutes après*
Santo: Le Renard que pense tu de ...
*Je regarde le siège vide et je me lève en sursaut*
Santo: Hein !? Ou est t'il !?
Hermine: Il est sortis il y 5 minutes et 50 secondes.
Santo: Ah ... Merci ! (Même les secondes ?)
*Je sors a la hâte dans le long couloir que se suis, En partant sur droite je tombe sur les compartiments de luxe. J'ai fermé la porte et va sur la gauche. J'y rejoins une sorte de petit restaurant, le serveur me demande ce que je veux manger. Je lui demande si il n'aurais pas vu le Renard. Il me montre une porte, en y entrant je tombe sur d'autre passager. Finalement je suis arrivé a la tête du train*
Xyen: 'Lut le Loup. Toi aussi tu voulais savoir quel technologie que ce train utilise pour avancer ?
Santo: Pas vraiment.
Xyen: Il fonctionne grâce a la laine de mouton. On les rase et mon mets leurs laines dans cette petite poêle a feu.
Santo: Hein !?
Xyen: Je plaisante. Ce train a le même fonctionnement que les 1er trains qui ont été fait chez nous, du bois dans le four ou du charbon.
Santo: Pourquoi tu invente des sujets qui n'ont rien a voir ?
Xyen: Si je t'avais dit que ce n'était pas une blague, je suis sur que tu serais tombé facilement dans le panneau.
Santo: J'aurais bien fini par trouver la vérité seul.
Xyen: Au bout de combine de temps ?
Santo: Tu ne la pas non plus appris en un jour.
Xyen: C'est vrai ... Bon nous avons encore pas mal de temps devant nous. Viens , que je te fasse visiter le train en détail si tu veux bien.


Lys
Revenir en haut Aller en bas
 
Pages 10 Stread
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Stread :: Stread - histoire originale © lysandre :: TOME IV-
Sauter vers: